Les contrats aidés (CUI-CAE)

Bien souvent lorsque l'on parle de "contrats aidés par l'Etat", on sent de la part des interlocuteurs concernés comme un retrait, une sorte de pudeur voire même une angoisse. Faire appel à l'Etat pour ce financement public ne doit pas être considéré comme le passage vers la précarité pour celui qui en bénéficie ni comme un acte de charité publique pour l'entreprise ou l'association qui le perçoit. Pour notre part, c'est le moyen de créer un emploi alors que les moyens ne semblent pas encore au rendez-vous...

Le contrat unique d'insertion (CUI) associe formation et aide financière pour faciliter l'embauche. Il se divise en deux catégories : le contrat initiative emploi (CUI-CIE), qui concerne le secteur marchand industriel et commercial, et le contrat d'accompagnement dans l'emploi (CUI-CAE), qui s'adresse au secteur non marchand, public ou associatif.

Pour bénéficier de ce type de contrat, il faut être demandeur d'emploi  (cadre ou non cadre) de longue durée. Ce qui n'est pas rare, par les temps qui courent...

Concrètement, la "subvention" destinée à l'employeur se calcule de la manière suivante:

Taux horaire du smic X taux de prise en charge définit par le préfet de régionX 20 heures hebdomadaires.

C'est vrai que l'employeur aura intérêt à faire des simulations car s'il est dit que cette subvention est sans charge, cela n'est pas tout à fait vrai. Il reste des charges résiduelles... mais pas négligeables! Il convient d'explorer les financements additionnels. En effet, il arrive que certaines collectivités complètent la subvention. Le taux de prise en charge pour les seniors peut atteindre 90% selon la décision préfectorale.

20 heures hebdomadaires au SMIC, "c'est pas gras..." 

Bien entendu, l'employeur peut payer plus en augmentant le taux horaire. Il peut aussi augmenter le temps de travail. La démarche peut d'ailleurs s’effectuer dans le temps. C'est bien pour cela qu'il faut considérer les CAE-CUI comme une subvention. Ce sont des contrats d'un an renouvelable. 

Un petit conseil aux QQ +

Lorsque vous vous présentez chez un employeur, nous vous conseillons d'être prescripteur et de vous servir de ce type de contrat  comme argument positif. "En m'embauchant vous pouvez bénéficier d'une subvention....". Préparez votre dossier, la plupart des employeurs ne sont pas informés. Il faut ajouter que les textes sont peu compréhensibles et que le dispositif s'apparente à une usine à gaz.

Un petit conseil aux employeurs potentiels

Les  Conseils généraux gèrent, parfois, en directe ces contrats aidés pour les publics de demandeurs d'emploi dont ils ont la charge. Nous vous conseillons de privilégier cette voie par rapport à Pôle emploi pour monter votre dossier. Les équipes des CG sont très bien formées et peuvent vous conseiller  avec pertinence notamment sur le plan de formation à mettre en place pour accompagner le bénéficiaire du contrat. D'autre part, et pour  avoir vécu les deux interlocuteurs , ces personnels font preuve d'une  écoute professionnelle, de courtoisie et d'amabilité ce qui est très appréciable, vous en conviendrez...

-JYL-

Pour en savoir beaucoup plus

PROBLÈME D'INSCRIPTION ?

Appuyez sur le bouton ...

INFOS RÉSEAUX

LES LIENS UTILES

INSCRIVEZ-VOUS pour accéder aux liens...

© 2018   Créé par ASSPRO, emploi des seniors.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Privacy Policy  |  Conditions d'utilisation